L’étude

Voici des informations sur l’étude Enabee

L’étude Enabee est coordonnée par Santé publique France, l’agence nationale de santé publique. Créée en mai 2016 par ordonnance et décret, Santé Publique France est un établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de la Santé, dont les missions sont d’améliorer et protéger la santé des populations. Ces missions s'articulent autour de trois axes majeurs : anticiper, comprendre et agir.

Santé Publique France s’appuie sur deux comités pour élaborer et mettre en œuvre l’étude Enabee :

Un comité d’appui scientifique en charge de préciser les objectifs, le cadre méthodologique et la synergie avec les études existantes. Il est composé de pédopsychiatres, psychologues, médecins et spécialistes du développement de l’enfant, des troubles des apprentissages, épidémiologistes, statisticiens, spécialistes des sciences de l’éducation et des sciences sociales. La liste des membres est disponible ici.

Un comité de pilotage s’assure de la cohérence des objectifs de l’étude avec les enjeux de santé publique, de son suivi et de la bonne mise en œuvre du programme de travail. Il se compose de représentants du Ministère de la Santé (Direction Générale de la Santé [DGS], Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques [DREES]), du Ministère de l’Education Nationale (Direction générale de l'enseignement scolaire [DGESCO] et de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance [DEPP]), ainsi que des représentants de la société civile, en particulier les associations de parents d’élèves et des représentants des enseignants.

Le bien-être des enfants est déterminant pour leur développement et leur future vie d'adulte. Or la crise sanitaire a vraisemblablement eu des effets néfastes sur leur santé mentale. Des familles, des professionnels de la santé et de l’éducation, et récemment la défenseure des droits, ont alerté les pouvoirs publics et souligné l’urgence d’agir.

Dans ce contexte, le Président de la République a annoncé au printemps dernier la réalisation d’une étude nationale, afin de combler un manque de données sur le sujet. Le Ministère chargé de la santé a ainsi demandé à Santé publique France de mette en place un dispositif de surveillance épidémiologique pérenne de la santé mentale des enfants dès 3 ans.

Afin de suivre l’évolution de l’état de bien-être des enfants et de leurs besoins, en période post-Covid et dans les années futures, l’étude Enabee a donc été conçue comme une étude :

  • Epidémiologique dont les objectifs sont de décrire un état de santé mentale (le niveau de bien-être et les difficultés des enfants) et de comprendre les divers facteurs (mode de vie, particularités individuelles, etc.) qui peuvent influer sur cet état de santé.
  • Transversale portant sur un échantillon représentatif des enfants de 3 à 11 ans vivant en France qui seront chacun interrogés qu’une année donnée.
  • Pérenne qui a pour vocation à être reproduite dans le temps à intervalle de temps réguliers et sur des enfants différents.

L’étude Enabee répondra aux objectifs suivant :

  • Décrire le niveau de bien-être et la santé mentale des enfants vivant en France, notamment :
    • Le bien-être subjectif intégrant le bien-être physique, le bien-être émotionnel, l’estime de soi, les comportements pro-sociaux ;
    • Les symptômes anxieux, les dysrégulations émotionnelles, les modifications de l’humeur en lien avec des épisodes dépressifs…
    • Les difficultés ou certains troubles des apprentissages comme la dyspraxie.
  • Décrire les facteurs de risque et facteurs protecteurs associés (sociodémographiques, sanitaires, traumatiques…).
  • Evaluer les liens entre les différents niveaux de bien-être et troubles et d’autres domaines de la santé (pathologies, corpulence, développement de l’enfant, comportements en matière de santé…).
  • Décrire le recours aux soins pour des raisons d’altération du bien-être ou de troubles des apprentissages.

A noter

L’étude ne réalise pas de diagnostic individuel.

Les outils de mesure des questionnaires, scientifiquement validés, ne permettent pas de réaliser des diagnostics médicaux individuels. Il n’est pas prévu de faire un retour individuel et systématique aux enfants ou adultes interrogés.

L’étude n’est pas un moyen de repérer des profils d’enfants dès la petite enfance.

Les données seront pseudonymisées, évitant tout moyen de repérer les enfants dans les données analysées et les communications qui seront faites.

Il s’agit d’une étude transversale, les enfants ne seront interrogés qu’une seule fois (enfants différents lors des éditions suivantes). Nous suivrons ensuite uniquement les consommations médicales, si les parents l'acceptent.

L’étude n’est pas une étude sur le bien-être des enfants dans le cadre scolaire.

Le champ d’investigation du bien-être porte sur l’ensemble de l’environnement de l’enfant : la famille, l’école, les activités extra-scolaires…

Aucune analyse ne sera menée par école.

L’étude n’est pas une étude sur les pratiques d’apprentissage scolaire.

Les objectifs ne sont pas d'étudier les pratiques d'apprentissage.

Nous ne collecterons pas l’INE (l’identifiant national Etudiant) des enfants, nos analyses ne porteront pas sur les résultats scolaires de l’enfant.

La priorité a été donnée, dans un premier temps, aux enfants âgés de 3 à 11 ans, pour lesquels il n’y a pas de données récentes sur le bien-être (ou son altération) disponibles en France.

L’étude Enabee concerne :

  • Les enfants scolarisés ;
  • Dans le 1er degré : de la petite section de maternelle au CM2 ;
  • Des écoles publiques ou privées sous contrat avec l’Education Nationale ;
  • En France métropolitaine et dans les Départements et Régions d’Outre-Mer (DROM).

Cela représente près de 99% de la population des enfants âgés de 3 à 11 ans.

L’étude Enabee s’appuie sur la participation :

  • Des enfants dès le CP (les enfants de maternelle n’étant pas sollicités directement compte tenu de leur jeune âge.) ;
  • Des parents (ou adultes vivant avec l’enfant au quotidien) ;
  • Des enseignants.

Des études scientifiques ont montré l’intérêt de collecter des données auprès de ces 3 sources, pour avoir un regard croisé et une vision la plus complète du bien-être des enfants.

Niveau Participant Questionnaire Durée
Maternelle Enfants Aucun
Parents En ligne ou téléphone Environ 30 min
Enseignants En ligne Environ 3 min / enfant
Elémentaire Enfants En classe, sous forme de jeux interactif sur tablette Environ 30 min au cours d’une session qui durera 1h30
Parents En ligne ou téléphone Environ 30 min
Enseignants En ligne pendant la session en classe ou à un autre moment Environ 3 min / enfant

Chaque questionnaire intègre des outils psychométriques, validés scientifiquement, reconnus et préalablement utilisés dans plusieurs enquêtes du même type.

L’étude est réalisée auprès d’un échantillon de plus de 30 000 enfants sélectionnés aléatoirement à partir des listes de l’Education Nationale.

Une lettre d'information sera envoyée à l’ensemble des personnes sélectionnées pour participer à l’étude.

Pour la réalisation de cette étude, les coordonnées des parents des enfants tirées au sort ont été transmises par l’Education Nationale, au prestataire de Santé publique France, Ipsos habilité par le Comité du secret de la statistique publique et chargé de la mise en œuvre de cette étude (décision du 08/10/2021).

Si vous faites partie de l’environnement familial ou éducatif des enfants scolarisés de la maternelle au CM2 tirés au sort pour participer à l’étude Enabee pour évaluer le bien-être des enfants, nous avons besoin de votre participation :

Afin que l’échantillon soit représentatif, c’est-à-dire que les résultats de l’étude puissent être utilisés pour établir des recommandations au bénéfice de l’ensemble des enfants de France âgés de 3 à 11 ans, la participation du plus grand nombre est primordiale. Elle permet la validité scientifique des résultats et ainsi d'améliorer les connaissances et l’accompagnement de nos enfants dans leur développement et leur bien-être.

Santé publique France vous remercie par avance pour votre collaboration et pour le temps que vous consacrerez à cette étude d'intérêt général.

Une étude pilote a été réalisée en amont auprès d’un échantillon de près de 2000 enfants, en janvier 2022 dans 4 départements, afin de tester le dispositif notamment son acceptabilité et sa faisabilité. L’étude nationale aura lieu au printemps 2022.

Les enfants sélectionnés du CP au CM2 rempliront leur questionnaire en classe lors d’une session organisée avec deux enquêteurs habilités et formés de la société Ipsos.

Les enseignants de classe élémentaires sélectionnées pourront remplir les questionnaires concernant les enfants de leur classe pendant la durée de passation des enfants.

Les parents et les enseignants des classes de maternelle sélectionnées seront invités à répondre au questionnaire en ligne dans la majorité des cas :

  • En cliquant sur le lien présent dans le courrier d’information sur les modalités de connexion.

  • En se connectant à l'espace personnel parent ou enseignant avec l’identifiant et mot de passe inscrits dans le courrier.

Le temps de remplissage du questionnaire est :

  • Pour les parents = environ 30 minutes ; le questionnaire comportera des questions sur leur santé et celle de leur enfant, son mode de vie, le second parent ou le conjoint du parent, ses apprentissages… il sera également proposé aux parents de transmettre leur numéro de sécurité sociale afin que des données sur leur consommation de soins soient collectées auprès du système national des données de santé géré par l’Assurance maladie.

  • Pour les enseignants = environ 3 minutes par élève dont les parents ne se seront pas opposés à la participation. Le questionnaire portera sur leur bien-être perçu par l’enseignant et leur situation face à certains apprentissages ;

  • Pour les enfants du CP au CM2 = environ 30 minutes au cours d’une session de 1h30. Ils répondront à des questions portant sur leur bien-être, leur humeur, leurs réactions face à certaines situations, leurs relations avec les autres enfants…

Le questionnaire peut être rempli en plusieurs fois.

Pour plus de confort, il est conseillé de remplir le questionnaire à partir d’un ordinateur ou d’une tablette afin de bénéficier d’un plus grand écran.

Pour les parents qui le souhaitent, il est également possible de passer le questionnaire par téléphone, avec un de nos enquêteurs Ipsos. Vous pouvez être accompagné(e) d’une personne de votre choix, lors de cet entretien téléphonique, pour vous aider par exemple dans la compréhension des questions.

Pour cela, vous pouvez prendre rendez-vous avec un enquêteur sur votre espace personnel parent.

Les parents ou adultes dont les enfants ont été tirés au sort vont recevoir un courrier d’information puis un mail.

Le courrier sera envoyé à l’adresse ou aux deux adresses disponibles en cas de parents vivant à des adresses différentes pour chaque enfant et communiquées par l’éducation nationale.

Il appartient à chaque parent de s’assurer de l’information de l’autre parent. Les adultes vivant avec l’enfant et ne disposant pas de l’autorité parentale, doivent s’assurer de l’information des titulaires de l’autorité parentale et de sa non-opposition.

Si les parents ne souhaitent pas que leur enfant participe à l'étude, ils (ou l’adulte vivant avec l’enfant) doivent impérativement manifester cette opposition :

  • sur l'espace personnel parent

  • ou en appelant le 0800 94 25 91

  • ou en adressant un mail à dpo@santepubliquefrance.fr, en précisant dans l'objet du mail "Enabee - opposition"

Même si les parents de l’enfant ne se sont pas opposés à sa participation, chaque participant, l’enfant et l’enseignant, demeure libre de ne pas répondre au questionnaire qui lui est soumis.

Le terrain se terminant le 31 juillet 2022, à partir de cette date, la procédure pour s’opposer à la participation de son enfant à Enabee est fermée. Néanmoins, chaque participant peut à tout moment demander à exercer ses droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation et d’opposition au traitement de ses données. Les modalités d’exercice des droits figurent sur la lettre d'information et dans les espaces personnels parent ou enseignant.